Marie est kinésithérapeute libérale depuis plus de 20ans, spécialisée dans rééducation post cancer du sein. Elle nous partage son parcours et livre quelques conseils.

Sommaire
1- Le chemin vers kiné du sein
2- Les conseils pour devenir kiné du sein

Le chemin vers kiné du sein

Forte de son indépendance, Marie a toujours exercé en tant que kinésithérapeute libérale, depuis son diplôme obtenu à Bordeaux. Elle bénéficie ainsi d’une grande liberté pour exercer son métier au quotidien et choisir ses formations très régulières.

C’est d’ailleurs lors de l’une de ces formations, proposée par LPG et en partenariat avec un hôpital spécialisé dans cette prise en charge, qu’elle a réalisé ce qui pouvait être accompli avec les patientes qui avaient subi une chirurgie mammaire. Les dimensions physique, psychologique et émotionnelle prennent alors tout leur sens pour elle : elle a trouvé sa voie.

Elle s’engage donc dans des associations et groupes de consoeurs spécialisées, avant la création du Réseau des Kinés du Sein (RKS) qu’elle rejoint par la suite. Car les échanges et les rencontres sont décisifs dans le parcours pour s’accomplir en tant que kiné du sein. Les formations avec Jocelyne Rolland, marraine du RKS et initiatrice du parcours de kiné du sein en France, ou son DU Rééducation Post Cancer du Sein lui permettent d’appréhender de manière plus exhaustive les problématiques des patients et le chemin de rééducation.

Face à la vulnérabilité des patientes, il est essentiel d’avoir une formation particulièrement poussée pour les accompagner, selon Marie, alors que les techniques chirurgicales évoluent très vite, et ainsi pouvoir laisser toute la place nécessaire à l’humanité.

Marie Ségol kinésithérapeute du sein

Les conseils pour devenir kiné du sein

Marie a suivi et continue de suivre de nombreuses formations – 2 ou 3 par an – pour développer ses compétences et améliorer ses prises en charge.

Notamment avec Jocelyne Rolland et Nadine Varaud : 

  • cancer du sein
  • avirose
  • cicatrisation

Et avec Jean-Luc Fernandez : 

  • lymphologie

Elle a également réalisé un DU Rééducation Post Cancer du Sein pour bénéficier d’une formation universitaire enrichissant non seulement ses connaissances dans le domaine de la kinésithérapie, mais également dans le domaine médical, sur les différents protocoles médicaux dont bénéficient les patientes (chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie etc) ainsi que les techniques chirurgicales, notamment de reconstitution mammaire.

Se spécialiser dans la kinésithérapie du sein est un engagement qui nécessite beaucoup de passion et une implication profonde auprès des femmes que l’on accompagne sur le long terme : il est donc nécessaire d’être passionnée et empathique.

Marie conseille de s’entourer d’autres professionnels de santé présents dans le parcours de chirurgie mammaire, et bien sûr de rejoindre le RKS pour bénéficier des dernières informations et formations dédiées.

Ses formations et son expérience lui permettent aujourd’hui de souligner l’importance de l’activité physique pour les femmes opérées, et ses bienfaits très nets sur la récupération et la prévention de la récidive. Le rôle des kinésithérapeutes du sein est donc essentiel pour guider les patientes vers un mode de vie plus actif. Lutter contre la sédentarité de ces patientes est également une part importante du métier.

Devenir kiné du sein

Avec l’espoir que la prise en charge soit systématisée après chaque chirurgie mammaire, peu importe l’endroit où vit la patiente, Marie mesure le chemin parcouru ces 20 dernières années, alors que cette rééducation n’existait pas telle qu’elle est réalisée aujourd’hui et se limitait principalement au drainage lymphatique, pour aujourd’hui profiter du potentiel des nouvelles technologies (notamment la réalité virtuelle thérapeutique).

Retrouvez le Réseau Kiné du Sein (RKS) sur les réseaux sociaux et le site web pour vous lancer vous aussi !


Alors, tu te lances toi aussi dans une mission humanitaire ou une aventure ? Découvre d’autres histoires de kinésithérapeutes aventuriers ou sportifs de haut niveau 👇

1- Lancement de l’expérimentation de l’accès direct aux kinésithérapeutes exerçant en CPTS

2- Magalie Pottier : des podiums aux patients

3- Yoga et kinésithérapie

4- Partage et pédagogie kiné sur les réseaux sociaux

Catégories : Kinés en Or

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.