Pour limiter sa facture d’impôts, opter pour les frais réels peut être une option intéressante en libéral. Une possibilité de déduire ses frais de fonctionnement quotidiens ouverte aux kinésithérapeutes soumis à une déclaration contrôlée 2035. De fait, si vous optez pour les frais réels vous pourrez déduire, outre les frais purement liés à votre activité, tels les investissements en équipements médicaux, consommables, etc., de très nombreuses dépenses connexes. À condition, bien entendu, de conserver précieusement, 10 ans durant, les factures afférentes en format papier, quitte à scanner par sécurité les tickets de caisses dont l’encre s’efface avec le temps !

Donald Trump GIF by Election 2020

Sommaire
1- Comptabilisez les dépenses de petit matériel et fournitures de bureau
2- Pensez à déduire vos frais de repas
3- Déduction des frais de route
4- De nombreux autres frais déductibles de votre chiffre d’affaires
5- Ce que vous n’avez pas la possibilité de déduire

Comptabilisez les dépenses de petit matériel et fournitures de bureau du cabinet

Selon le bulletin officiel des finances publiques du 9 février 2022 vous avez la possibilité de déduire :

  • les frais de bureau (enveloppes, papier, carbone, etc.) ;
  • les frais d’encaissement de notes d’honoraires sur factures ;
  • les frais d’envois postaux, de téléphone, de télécopie etc. ;
  • les frais de documentation : prix d’achat d’ouvrages professionnels (les ouvrages techniques, même d’un prix élevé, ne font pas l’objet d’un amortissement) ou abonnement à des publications professionnelles.

Ces dépenses, parfois minimes prises unitairement, peuvent représenter des sommes conséquentes en fin d’exercice.

fiscalité kiné

Pensez à déduire vos frais de repas

Si votre activité professionnelle vous interdit, pour des raisons d’éloignement par exemple, de prendre vos repas à domicile, vous avez la possibilité de déduire une partie des frais engagés de votre chiffre d’affaires. Le montant pris en compte est limité à 19,40 euros TTC, montant duquel il faut déduire 5 euros correspondant aux frais liés à un repas à domicile. En somme, il vous est possible de déduire un maximum de 14,40 euros TTC maximum par repas.

Vous pouvez également déduire les frais de restaurant liés à des repas d’affaire ou des repas pris dans le cadre de congrès et séminaires directement liés à votre activité.

Déduction des frais de route pour vos domiciles

Si vous êtes conduit à vous déplacer à titre professionnel, vous avez la possibilité de déduire les frais engendrés. À votre convenance vous pourrez opter pour les frais réels (essence, péage, etc.), ou pour un forfait prenant en compte les chevaux fiscaux du véhicule ainsi que la distance parcourue. Pour l’année 2021, les nouveaux barèmes kilométriques, publiés le 13 février 2022, établissaient ces frais ainsi, sachant qu’à partir de 2021, le montant de ces frais est majoré de 20% pour les véhicules électriques :

Puissance administrative (en CV)Distance (d) jusqu’à 5 000 kmDistance (d) de 5 001 km à 20 000 kmDistance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moinsd x 0,502(d x 0,3) + 1 007d x 0,35
4 CVd x 0,575(d x 0,323) + 1 262d x 0,387
5 CVd x 0,603(d x 0,339) + 1 320d x 0,405
6 CVd x 0,631(d x 0,355) + 1 382d x 0,425
7 CV et plusd x 0,661(d x 0,374) + 1 435d x 0,446
Barème kilométrique applicable aux voitures (en €) – Source : Service Public.fr
Frais kilométriques déductibles kiné

De nombreux autres frais déductibles de votre chiffre d’affaires

Parmi les dépenses que vous avez la possibilité de prendre en compte figurent des frais auxquels on ne pense pas toujours comme

  • Les frais d’actes et de contentieux ;
  • Les cotisations syndicales et professionnelles ;
  • Les frais de formation professionnelle liés à votre activité ;
  • Les vêtements de travail (blouses, etc.) ;
  • Une partie des dépenses de prothèses dentaires ou auditives nécessaires à l’exercice normal de votre activité
  • Etc.

Ce que vous n’avez pas la possibilité de déduire

Certaines dépenses, qu’il vous semblerait parfois naturel d’imputer sur votre chiffre d’affaires ne sont pas considérées par l’administration fiscale comme des frais professionnels du kinésithérapeute. Il s’agit, notamment, des frais esthétiques ou de coiffure, des frais de garde d’enfant, des impôts sur le revenu, des abonnements à une salle de sport, de la majorité des frais de santé, des frais liés à l’habillement non professionnel, des frais de permis de conduire, des amendes et majorations de retard, etc.

kinésithérapeute frais réels

1- Comment créer et poster une annonce kiné

2- Quitter la Kiné Rat-Race

3- L’installation en tant que kinésithérapeute libéral : les premières démarches

4- La démographie des kinésithérapeutes : rapport 2021


3 commentaires

Kiné salarié ou kiné libéral, quel statut choisir ? – Rempleo · 10 juin 2022 à 14 h 22 min

[…] s’avérer très lourdes. Elles représentent un pourcentage important de son chiffre d’affaires qu’il faut optimiser (Impôts, URSSAF, CARPIMKO, Prévoyance, Contribution Foncière des Entreprises, logiciel métier, […]

Gestion administrative kiné : découvrons Arcolib - Rempleo · 8 août 2022 à 10 h 04 min

[…] 2- Frais déductibles des kinés libéraux : l’essentiel de ce que vous devez connaître […]

Le revenu réel d'un masseur-kinésithérapeute - Rempleo · 11 septembre 2022 à 22 h 57 min

[…] 2- Frais déductibles des kinés libéraux : l’essentiel de ce que vous devez connaître […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.