Francis Mouget est un confrère masseur-kinésithérapeute, qui combine son exercice avec la pratique du kayak au niveau international. Découvre son parcours de kiné en or !

Sommaire
1- Études de kinésithérapie & passion sportive
2- Deux pratiques complémentaires possibles grâce au salariat kiné

Francis Mouget kinésithérapeute kayak
Francis Mouget aux championnats du monde 2022 – Photo de B.Vekassy 

Études de kinésithérapie & passion sportive

Diplômé en 2017 à Nancy, Francis a bénéficié d’un aménagement de scolarité pour sportif de haut niveau. Il a donc pu suivre son parcours de 3ans (à l’époque) à l’IFMK, en 5ans.
Continuer à améliorer sa pratique du kayak était essentiel. C’est un sport qu’il a commencé à 13ans, dans son village natal, et n’a pas l’intention d’arrêter après 19ans de pratique.

Du point de vue de Francis, mener des études de kiné en parallèle de la pratique sportive de haut niveau est une très bonne chose. Des aménagements naturels existent, notamment à l’IFMK Saint Maurice, en lien à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), où une dizaine de sportifs de haut niveau sont formés. Cela permet d’enrichir son expérience à la fois dans les études de la masso-kinésithérapie et dans sa pratique sportive avec une connaissance pointue de son corps, de ses limites, des opportunités de récupération.

Selon l’article 5 de l’Arrêté du 17 janvier 2020 relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute, les sportifs de haut niveau peuvent présenter leur candidature en vue de l’admission en première année de formation en masso-kinésithérapie.

Ils doivent avoir  validé une première année universitaire  ou en cours de validation et avoir la qualité de sportif de haut niveau (liste ministérielle : reconversion, séniors, espoirs, relève).

Legifrance
kinesitherapeute sportif haut niveau

Deux pratiques complémentaires possibles grâce au salariat kiné

Francis travaille aujourd’hui comme kinésithérapeute au Centre Hospitalier Universitaire de Nancy, en salariat. Après avoir commencé en réanimation tir cardiaque, puis exercé en réanimation médicale, il évolue aujourd’hui en parallèle dans le service médecine du sport et activités physiques adaptées et dans le service médecine cardiaque.

En tant que sportif de haut niveau, il bénéficie d’une convention d’aménagement d’emploi. Cela lui permet de travailler à 40% du temps au CHU et de concentrer 60% de son temps à sa pratique sportive.
15 entraînements, autour de 20h par semaine.

Cette opportunité d’allier pratique de la kinésithérapie et pratique du sport de haut niveau lui permet de viser des objectifs ambitieux.
Aux championnats du monde au Canada du 3 au 7 août 2022, auxquels il ambitionne par exemple le top 8 (EDIT : il est en passe de dépasser ses objectifs au moment où l’on écrit ces lignes !)
Pour le championnat d’Europe en Allemagne qui commencera le 17 août, il découvrira un nouveau support et on a hâte de découvrir les performances !

Pour Francis, les conditions des kinésithérapeutes exerçant en salariat sont très bonnes, et notamment au CHU de Nancy. Il recommande donc ce mode d’exercice pour tous les jeunes kinés souhaitant mener une carrière sportive. Le temps dédié à son employeur par rapport à un salaire tout à fait correct en fait un premier choix. Bien sûr, il faut aimer des pathologies un peu spécifiques, mais la relation avec les autres professionnels paramédicaux dans un CHU est également un autre avantage très intéressant.

Porté par la cause sport & santé qui lui permet de faire le lien entre ses deux pratiques, Francis est a l’aise autant en tant que patient que kiné.

D’ailleurs, 3 kinés d’équipe de France le suivent ainsi que les kinés du CREPS de Nancy. Être collègue et patient, c’est plutôt naturel et le partage est toujours enrichissant. Cela lui permet aussi de se maintenir informé des dernières actualités du monde de ses confrères kinésithérapeutes libéraux et de mieux appréhender leurs problématiques.


Alors, tu te lances toi aussi dans le sport de haut niveau ou une mission humanitaire ? Découvre d’autres aventures de kinésithérapeutes aventuriers ou sportifs de haut niveau 👇

1- Victor d’Ersu : de la Kiné au Figaro

2- Une kinette : les valeurs de la kiné

3- Les kinés nichons-nifroid

4- Charlène : kinésithérapeute et sportive de haut niveau

Catégories : Kinés en Or

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.