De plus en plus de kinésithérapeutes exerçant en France ont fait leurs études à l’étranger. Ainsi, c’est 1/3 des néodiplômés kinés qui sont issus de formations dans l’Union Européenne ! Mais comment obtenir l’équivalence de diplôme pour exercer le métier de masseur-kinésithérapeute en France ?

Équivalence kiné

Un kinésithérapeute diplômé à l’étranger peut-il exercer en France sans équivalence ?

Non pour exercer en France, il est indispensable d’être titulaire d’un diplôme reconnu par le ministère français de la santé. Dans le cas inverse, l’exercice de la kinésithérapie est illégal.

Les titulaires d’un titre de kinésithérapeute, obtenu au sein de l’Union Européenne, en Suisse ou dans l’Espace Économique Européen, peuvent bénéficier d’une reconnaissance de leur diplôme, à leur demande et sous réserve d’une attestation de conformité.

Pourquoi a-t-on besoin d’une équivalence pour pratiquer la kinésithérapie ?

En France, toutes les professions réglementées nécessitent une équivalence de diplôme pour être exercées. L’exercice de la kinésithérapie en fait partie, que ce soit en salarié ou en libéral, dans son cabinet ou dans le cabinet d’un confrère.

Selon votre nationalité et le pays de délivrance de votre diplôme, vous pouvez exercer en France sous certaines conditions définies par la loi.
Plus d’info sur le site du Gouvernment Français : Peut-on exercer une profession paramédicale en France avec un diplôme étranger ?

Seuls les kinésithérapeutes européens peuvent exercer en France ?

Non. Mais l’installation d’un kinésithérapeute non européen n’est possible que si un accord a été signé entre la France et son pays d’obtention du diplôme. Dans le cas inverse, il faut reprendre ses études à zéro en France.

Pour savoir si votre pays a un accord avec la France, vous pouvez vous rendre sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Pourquoi les kinésithérapeutes européens sont-ils concernés par l’équivalence de diplôme ?

Les professions de santé sont réglementées partout en Europe. La France applique la norme sur le système général de reconnaissance de diplôme d’enseignement supérieur adoptée depuis 30 ans sur les formations de plus de 3 ans. L’expertise des candidats mais aussi le niveau de français pour prendre soin des patients sont importants.

D’ailleurs, des services comme celui de Camille Lardon de Frances en Linea permet de se former en français spécifiquement autour de la kinésithérapie.

Quels documents sont nécessaires pour espérer l’obtention de l’équivalence et exercer comme kinésithérapeute en France ?

Le diplôme initial de kiné doit avoir été obtenu lors d’un parcours dans un pays de l’Union Européenne ou dans un pays ayant un accord avec la France.

  • Le formulaire de demande d’autorisation d’exercice de la profession
  • Une photocopie de sa pièce d’identité en cours de validité
  • Une copie du diplôme permettant l’exercice de la kinésithérapie dans son pays d’origine
  • Une copie des diplômes additionnels s’il y en a
  • Toutes les preuves justifiant des formations continues et son expérience passée
  • Une déclaration de l’autorité compétente de l’État, membre ou partie, d’établissement, datant de moins d’un an, attestant de l’absence de sanctions. (Attestation délivrée par l’ordre s’il existe, l’employeur ou l’institut de formation)
  • Une attestation de demande unique de dépôt de dossier
  • Une lettre de motivation
  • La grille avec les secteurs de stages que l’on a effectué et le détail du volume horaire des stages pour chaque établissement où l’on s’est formé
  • Le titre de son mémoire

Ces documents doivent être adressés en deux exemplaires par lettre recommandée avec accusé de réception au secrétariat de la commission de la région souhaitée, avec une traduction en français pour tous les documents dans la langue d’origine.

Est-ce que je vais recevoir mes documents en retour après l’étude de mon dossier ?

Oui, si la demande est faite. Mais il est plus que recommandé de faire des copies.

En quoi consiste la procédure d’équivalence de diplôme de kinésithérapeute ?

Les documents mentionnés plus haut seront revus par une commission d’équivalence des diplômes, qui donneront un avis au Préfet (qui suivra cet avis, sauf cas très spécial).

Quelles sont les conditions pour que je bénéficie de l’équivalence de diplôme de kinésithérapeute ?

  • Je suis titulaire d’un diplôme sanctionnant une formation, délivré dans un État membre de l’Union Européenne réglementant la profession de masseur-kinésithérapeute
  • Je suis titulaire d’un diplôme délivré dans un État membre de l’Union Européenne ne réglementant pas la profession de masseur-kinésithérapeute mais j’ai exercé la profession à temps plein pendant deux ans au cours des dix années précédentes dans cet État
  • Je suis titulaire d’un diplôme délivré hors de l’Union Européenne, mais officiellement reconnu par un État membre réglementant la profession de masseur-kinésithérapeute, et je peux justifier de l’exercice de la profession durant trois années effectives dans cet État au cours des dix précédentes années.

Est-ce que j’ai le droit d’exercer tout de suite après l’examen de mon dossier d’équivalence ?

4 cas sont possibles lors de la commission :

  • La formation répond parfaitement aux exigences du contenu des enseignements fixé par l’arrêté des études françaises sur la kinésithérapie. Dans ce cas le candidat est admis.
  • La formation ne correspond pas aux exigences du contenu des enseignements fixé par l’arrêté des études françaises sur la kinésithérapie : le candidat est refusé.
  • Le dossier est incomplet : un complément de document est demandé au candidat et son dossier sera réexaminé à la prochaine commission d’équivalence (qui peut être longtemps après).
  • La formation suivie est très différente mais semble sérieuse pour la commission : le candidat devra effectuer un stage compensatoire.

Je dois faire un stage compensatoire : qu’est-ce que c’est ?

Le stage compensatoire est un stage de pratique de la kinésithérapie permettant aux candidats étrangers de rattraper ses connaissances dans certains domaines que la commission à juger nécessaire. Ce stage doit se faire dans un établissement agréé par l’ARS. Par exemple, voici la liste au 14 janvier 2021 en Occitanie.

J’ai fait mon dépôt de dossier dans une région mais je veux changer, comment faire ?

Si la commission a déjà pris connaissance du dossier, c’est trop tard.

S’il n’est pas trop tard, il faut :

  1. Demander à la région visée de reprendre ton dossier en faisant un transfert.
  2. Faire une demande d’annulation auprès de la commission d’équivalence de la région initiale/
  3. Refaire le dossier si le transfert n’a pas été accepté.

Est-ce que je peux multiplier mes chances d’être accepté en posant plusieurs dossiers ?

Impossible : les dossiers de demandes d’équivalence sont centralisés et un seul sera accepté. En cas de refus, il est toujours possible de renouveler sa demande chaque année.

Et si je ne suis pas d’accord avec le résultat de la commission d’équivalence ?

Il est toujours possible de faire appel, et le jury révisera (ou pas) la durée des stages compensatoires à la baisse. Il n’y a pas de cas où cette durée est revue à la hausse, mais parfois il faut mieux simplement suivre l’avis de la commission pour pouvoir démarrer au plus vite sa carrière de kinésithérapeute, car ils peuvent mettre du temps à répondre.

Tout est bon pour la commission d’équivalence, dans combien de temps puis-je exercer ?

La réponse officielle arrivera d’ici 3 semaines, le temps de découvrir la France.

Puis-je changer de région d’exercice ?

Oui bien sûr ! La région de la demande initiale était peut-être motivée par une raison qui a évolué : il est tout à faire possible d’exercer n’importe où en France. D’ailleurs des postes de kinésithérapeute sont disponibles en ce moment sur l’application Rempleo.

Et pour découvrir plus d’articles sur Rempleo et l’écosystème kiné, c’est par ici… 👇

1- Comment créer et poster une annonce kiné

2- Les statistiques Rempleo de 2021

3- L’installation en tant que kinésithérapeute libéral : les premières démarches

4- Le rempla kiné, un problème récurrent


58 commentaires

belkacem · 25 octobre 2022 à 14 h 24 min

bonjour
pour mon cas je suis kiné algérien qui veux exercer en France .quelle sont les étapes a suivre .
merci de m’éclaire .

    Sandrine Pinson · 5 décembre 2022 à 15 h 26 min

    Bonjour Belkacem,
    Vous devez obtenir le diplôme permettant l’exercice de la kinésithérapie en France. Pour cela des dispenses de scolarité peuvent être accordées. Vous pouvez obtenir des informations auprès de la Direction Régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) du lieu où vous souhaitez exercer à terme.

    Allart · 28 novembre 2023 à 8 h 34 min

    Bonjour,
    Je serai diplômé en juin prochain en tant que kinésithérapeute en Belgique.
    J’ai une place d’associé dans un cabinet du côté d’Avignon donc je ne veux pas perdre de temps une fois mon diplôme reçu en juin.

    Combien d’heures de stages faut-il dans chaque domaines pour que le jury accepte ma demande ?

    Bien à vous

      Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 07 min

      Bonjour Allart, le jury ne va pas forcément vous demander de faire de stages supplémentaires si il estime que votre expérience est suffisante pour vous fournir l’équivalence de diplôme. Veillez à proposer un dossier le plus complet possible pour mettre toutes les chances de votre côté !

        Vlad · 26 mars 2024 à 12 h 13 min

        Bonjour, je suis diplômé de la faculté de physiothérapie de 3 ans en Roumanie, j’ai presque 6 ans d’expérience, un projet européen de 3 ans réalisé en parallèle, une participation à 13 conférences et formations, un stage de 6 mois en cardiologie et 1 an en orthopédie chez moi dans le pays et malgré tout ça j’ai été rejeté le 14 mars 2024. Que faut-il faire pour être accepté à l’avenir et quand puis-je soumettre à nouveau le dossier mais j’aimerais aller devant une autre commission.

          Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 35 min

          Bonjour Vlad,

          Avez-vous eu la raison du refus ?
          Il vous faut demander l’équivalence de diplôme auprès du secrétariat de la commission de la région dans laquelle vous souhaitez exercer (vous trouverez la liste et les contacts ici : https://drdjscs.gouv.fr/)

          Voilà la liste des documents nécessaires (peut-être qu’il vous en manquait la première fois ?) :
          – Le formulaire de demande d’autorisation d’exercice de la profession
          – Une photocopie de sa pièce d’identité en cours de validité
          – Une copie du diplôme permettant l’exercice de la kinésithérapie dans son pays d’origine
          – Une copie des diplômes additionnels s’il y en a
          – Toutes les preuves justifiant des formations continues et son expérience passée
          – Une déclaration de l’autorité compétente de l’État, membre ou partie, d’établissement, datant de moins d’un an, attestant de l’absence de sanctions. (Attestation délivrée par l’ordre s’il existe, l’employeur ou l’institut de formation)
          – Une attestation de demande unique de dépôt de dossier
          – Une lettre de motivation
          – La grille avec les secteurs de stages que l’on a effectué et le détail du volume horaire des stages pour chaque établissement où l’on s’est formé
          – Le titre de son mémoire

Revelles · 26 mars 2023 à 13 h 34 min

Bonjour, je vous remercie dans un premier temps pour cette article. Je suis actuellement en quatrième année de kiné et donc bientôt diplômé, je voulais savoir si je pouvais procéder, avant même mon diplôme reçu, à certaines procédure ( EX: Création du dossier ou autre…) ?
Merci de votre réponse

    Sandrine Pinson · 10 juillet 2023 à 6 h 25 min

    Bonjour Pierre,
    Il est nécessaire d’avoir son diplome pour obtenir la validation de l’Ordre.
    En revanche d’autres documents sont à fournir qui nécessitent certaines démarches. La Responsabilité Civile professionnelle par exemple est demandée ou bien une attestation URSSAF.
    Nous te joignons ici la liste des doucments demandés : https://www.ordremk.fr/wp-content/uploads/2017/04/Pieces-obligatoires-inscription-des-MK-MAJ-02-12-2016.pdf

    Alejandra · 25 juillet 2023 à 9 h 55 min

    Bonjour,
    Je suis diplômé Kine Au Bolivie (pas homologué dans l’UE), mais j’ai un master en Spagne.
    Je suis marié avec un français et j’ai la résidence de longue durée.
    C’est possible d’avoir une équivalence en France?
    Merci pour votre réponse.

      Sandrine Pinson · 28 juillet 2023 à 6 h 23 min

      Bonjour Alejandra,
      Si vous avez un master de kinésithérapie en Espagne, alors vous pouvez demander l’équivalence.
      Si c’est un Master dans une autre matière, alors il vous faudra vous inscrire dans un IFMK.
      J’espère que cela répond à votre question !

Censier · 25 avril 2023 à 23 h 34 min

Bonjour,
Je voudrais savoir si la France reconnaît aussi le nombre d’années d’étude. Par exemple en France un kinésithérapeute est reconnu avec un bac+5, si je fais mes études en Allemagne ces dernières durent trois ans. Une fois mon diplôme reconnu en France suis-je considéré comme bac +5 également ou le nombre d’année d’études n’est pas le même que si j’avais fait mes études en France ?

    Sandrine Pinson · 10 juillet 2023 à 6 h 29 min

    Bonjour Manon,
    Sous reserve d’acceptation de ton équivalence, tu es considérée comme une kiné… qui correspond à un BAC+5 en France.
    Si ensuite tu souhaites faire d’autres études en France, tu seras très probablement considérée comme possédant un Master. Nous ne pouvons te le garantir et cela dépendra de la diligence de ton école.
    À moins que tu ne retournes à l’école, ton nombre d’années d’études ne te sera jamais demandé si tu as le diplôme.

montenegro · 2 juin 2023 à 18 h 45 min

bonjour, je suis diplômé Kiné au chili avec une équivalence de mon diplôme en Espagne, j’ai déposé ma candidature d’équivalence à Marseille, région PACA, mais mon dossier est incomplet, je ne peux fournir le justificatif des 3ans d’exercice, donc mon dossier est en attente. Quels sont les recours pour pouvoir transférer mon dossier dans une autre région? est ce possible?
merci d’avance pour votre réponse

    Sandrine Pinson · 10 juillet 2023 à 6 h 18 min

    Bonjour Montenegro,
    Pour changer de département, il convient de demander, par lettre recommandée avec avis de réception, votre radiation pour transfert à votre Conseil départemental puis, dans le même temps, votre inscription au tableau de l’Ordre de votre nouveau département.

Manuela · 29 juin 2023 à 14 h 48 min

Quand en étranger demande l’équivalence de diplôme de kine est-ce que il/elle est reconnu seulement dans la region ou il/elle a fait son dépôt de dossier? Est ce que en kine français, diplômé dans l’Ile de France, peut exercer la profession en, par exemple, Bretagne?

    Sandrine Pinson · 10 juillet 2023 à 6 h 19 min

    Bonjour Manuela,
    La reconnaissance du diplôme fonctionne pour toute la France métropolitaine et les DOM-TOM. Vous serez simplement enregistré dans un département, ce qui facilite votre installation pour exercer.
    J’espère que cela répond à votre question !

nadine · 22 juillet 2023 à 17 h 16 min

Bonjour, mon fils souhaite aller faire ces études de kiné en Espagne (il est inscrit à LA SALLE à Madrid) ou en Belgique.
Comment peut-on savoir que la formation répond parfaitement aux exigences du contenu des enseignements fixé par l’arrêté des études françaises sur la kinésithérapie pour obtenir l’équivalence ? Existe -t-il une liste des formations dont le programme de formation est validé ?
Merci pour votre retour,
Nadine

    Sandrine Pinson · 28 juillet 2023 à 6 h 29 min

    Bonjour Nadine,

    Rassurez vous : chaque année 25% des nouveaux kinésithérapeutes en France sont des diplômés de l’Union Européenne. Et la grande majorité d’entre eux viennent d’Espagne ou de Belgique.
    Les contenus de formations sont alignés dans toute l’Europe et permettent d’obtenir l’équivalence : il faut simplement veiller à produire un dossier complet et clair à l’Ordre lors de la demande.

    Alors, plutôt Espagne ou Belgique ?

Bahri Youssef · 22 juillet 2023 à 20 h 28 min

Je suis Tunisien diplômé en Kinésithérapie à la Faculté de médecine de Tunis et suis certifié du Diplôme de Moniteur cadre de Masso-Kinésithérapie de l’ECK de bois larris -France ,je demande si j’ai le droit d’exercer la kinésithérapie à titre liberal ou dans le secteur publique mon métier .Merci

    Sandrine Pinson · 28 juillet 2023 à 6 h 26 min

    Bonjour Youssef,
    La Tunisie étant hors Union Européenne, votre installation n’est possible que si un accord a été signé entre la France et la Tunisie. Dans le cas inverse, il faut reprendre ses études à zéro en France.
    Ensuite vous pouvez exercer de la manière que vous souhaitez : il y a a la fois des annonces en libéral et en salariat sur l’application Rempleo !

Benjamin · 31 août 2023 à 1 h 33 min

Bonjour,
je suis français et ma compagne est brésilienne et diplômée en physiothérapie et exerce au Brésil. Nous souhaiterions vivre ensemble en France. Pour exercer en France, doit-elle refaire l’ensemble de la formation de kinésithérapie en France ou y a t-il des formations adaptées? Quels sont les centres de formation proposant des formations pour les diplômés étrangers non UE?
Enfin, savez vous quel niveau de français est demandé pour suivre ces formations?
En vous remerciant,
cordialement.

    Sandrine Pinson · 13 septembre 2023 à 21 h 24 min

    Bonjour Benjamin, le Brésil n’étant pas dans l’Union Européenne, il ets nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France.
    Paradoxalement, un bon niveau de français est essentiel pour suivre les cours, mais pas nécessaire pour obtenir le diplôme et exercer en France. Il peut-être intéressant pour votre compagne de reprendre ses études au Portugal.

Mikael Sarkis · 1 septembre 2023 à 11 h 04 min

bonjour, j’ai un diplôme de licence baq+4 en physiothérapie au Liban et j’ai un diplôme de docteur en physiothérapie,
comment je veux exercer la kiné en France , alors quelles sont les étapes?

merci!

    Sandrine Pinson · 13 septembre 2023 à 21 h 22 min

    Bonjour Mikael, le Liban n’étant pas dans l’Union Européenne, il ets nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France.

nesrine · 21 septembre 2023 à 13 h 34 min

Bonjour
J’ai le plaisir de vous contacter sur votre site à fin d’avoir une solution qui pourra m’aider. Je tiens à faire une équivalence de mon diplôme ou si j’ai une possibilité de travailler dans votre pays.

Je suis kinésithérapeute en Algérie promo 2015, et je travaille jusqu’à ce jour à l’établissement hospitalier spécialisé en pédiatrie ORAN ALGÉRIE ( 08 ans d’expérience) de plus j’ai déjà eu une bonne opportunité de travailler comme stagiaire à l’hôpital de Gonesse _paris_

Veuillez agréer Madame Monsieur mes sincères salutations les plus distinguées

SALHI Nesrine

    Sandrine Pinson · 11 octobre 2023 à 10 h 28 min

    Bonjour Nesrine, l’Algérie n’étant pas dans l’Union Européenne, il est nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France.
    Paradoxalement, un bon niveau de français est essentiel pour suivre les cours, mais pas nécessaire pour obtenir le diplôme et exercer en France. Il peut-être intéressant pour vous de reprendre les études directement en France.

Vitor Kowalski · 27 septembre 2023 à 21 h 52 min

Bonjour,

Je suis diplômée en physiothérapie au Brésil et j’exerce la profession depuis 6 ans. Est-il possible d’exercer en France ? Comment puis-je le faire? Combien de temps prend le processus ?

Merci!

    Sandrine Pinson · 11 octobre 2023 à 10 h 26 min

    Bonjour Viktor, le Brésil n’étant pas dans l’Union Européenne, il est nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France.
    Paradoxalement, un bon niveau de français est essentiel pour suivre les cours, mais pas nécessaire pour obtenir le diplôme et exercer en France. Il peut-être intéressant pour vous de reprendre vos études au Portugal.

Thomas · 10 octobre 2023 à 9 h 06 min

Bonjour, mon fils est en terminale. Pour maximiser ses chances d’entrer en école de kiné, peut-il déposer un dossier dans plusieurs écoles publiques et privées en France et en Europe? Merci.

Helloo · 24 octobre 2023 à 10 h 31 min

Bonjour, je suis Colombien, j’ai un diplôme de kiné en Colombie, j’ai travaillé plusieurs années là bas, puis j’ai fait un master supplémentaire en Espagne (Réhabilitation cardiaque), et mon diplôme est reconnu en Espagne, je suis donc en attente de ma carte professionnelle là bas.
Une fois que je l’aurais, pourrais je demander l’équivalence en France directement, ou faut-il que je travaille 3 ans en Espagne avant?

    Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 05 min

    Bonjour, si vous avez le diplôme espagnol, alors vous pouvez simplement demander l’équivalence de diplôme à votre conseil départemental !

Grolier Emy · 15 novembre 2023 à 11 h 40 min

Bonjour,
J’ai obtenu mon diplôme de kinésithérapie au Royaume Uni en 2022. J’ai exercé 1 an la bas.
Je suis maintenant revenue en France. Quand j’ai commencé mes études en 2019, le brexit n’avait pas pris place et mon diplôme aurait été reconnu. Je suis maintenant confronté au fait que le Royaume Uni ne fasse plus partie de l’Union Européenne.
Comment puis-je faire pour faire reconnaitre mon diplôme en France?
Merci

    Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 04 min

    Bonjour Emy, l’équivalence de diplôme avec le Royaume-Uni est en effet caduque selon a FNEK.
    Il faut malheureusement repasser les formations pour le moment.

sSCHEIL · 9 décembre 2023 à 16 h 35 min

BONJOUR JE SUIS ETUDIANT EN LICENCE DE KINE AU LUXEMBOURG EST IL POSSIBLE DE REALISER MON MASTER EN SUISSE
MERCI BCP DE VOTRE REPONSE

    Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 14 min

    Bonjour, Il y a des accords d’équivalence entre le Luxembourg et la France ainsi qu’entre la Suisse et la France.
    En revanche, étant en France, nous ne savons pas si il y a des accords entre le Luxembourg et la Suisse directement. Vous pouvez vous rapprocher de la Croix Rouge Suisse et bénéficier d’un examen préalable de votre dossier sur http://www.precheck.ch .

Salwa Elk · 30 janvier 2024 à 11 h 59 min

Bonjour,
Je suis kinésithérapeute marocaine, j’ai étudié dans une école privée au Maroc pendant 3 ans et j’ai obtenu mon diplôme l’année dernière. Actuellement, je travaille ici au Maroc. J’ai trouvé un emploi en France, plus précisément à Mulhouse. On m’a dit que je dois d’abord obtenir l’équivalence. Que dois-je faire pour obtenir l’équivalence ?

    Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 10 min

    Bonjour Salwa, le Maroc n’étant pas dans l’Union Européenne, il est nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France.
    Paradoxalement, un bon niveau de français est essentiel pour suivre les cours, mais pas nécessaire pour obtenir le diplôme et exercer en France. Il peut-être intéressant pour vous de reprendre les études directement en France.

vielle · 7 février 2024 à 1 h 00 min

Bonjour, ma compagne fait des études de physiothérapeute en Suisse, peut elle exercer la profession de kynesitherapeute en France?

    Sandrine Pinson · 9 février 2024 à 10 h 12 min

    Bonjour, Il y a en effet des accords entre la France et la Suisse : il faudra faire une demande d’équivalence au conseil départemental de l’ordre où elle souhaite exercer en France.

vielle · 10 février 2024 à 13 h 08 min

Avez vous des informations sur les études de kiné à Malte (qualité et équivalence en france)

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 24 min

    Bonjour Lilith,
    Il faut faire attention dans quelle université vous souhaitez faire vos études à Malte. Par exemple l’UCM ne délivre pas de diplome valide ni en France ni ailleurs en Europe. En revanche si vous étudiez à l’ICOM sur les campus Santa Venera ou Il-Gzira le diplôme sera reconnu et vous pourrez demander l’équivalence de diplôme en France par la suite.

Marine · 16 février 2024 à 23 h 12 min

Bonjour,

J’ai présenté une demande d’équivalence et il m’a été demandé d’effectuer des stages compensatoires. Puis-je effectuer ces stages dans un établissement agrée par l’ARS dans une autre région que celle ou j’ai déposé le dossier ?

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 24 min

    Bonjour Marine, oui vous pouvez effectuer ces stages sur tout le territoire.

Fassin · 24 février 2024 à 15 h 13 min

Bonjour,
je suis actuellement en 3e année en Belgique et je souhaiterai savoir quels sont les domaines « prérequis » en France afin d’essayer de remplir les domaines prérequis de Belgique etde France à la fois pour éviter les stages compensatoires au moment de mon équivalence.
Merci à vous.

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 27 min

    Bonjour Louis,
    Pour maximiser vos chances, vous pouvez faire vos stages en France en faisant vos études en Belgique. Le plus important est de multiplier les types d’exercices et les spécialités couvertes. Au final, sachant que vous ne pouvez pas avoir tout couvert, la décision du jury lui est propre et dépend de là ou vous ferez la demande.

Clément · 26 février 2024 à 22 h 02 min

Bonjour, mon fils veut faire des études de kiné en Espagne. Probablement dans une université/école privée car moins sélectif à l’entrée que les universités publiques. Pouvez vous svp me dire si les « chances » d’obtention de l’équivalence du diplome en France seront différentes en fonction du choix de l’université (publique ou privée). Merci

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 28 min

    Bonjour Clément,
    Aucun problème quelque soit l’école qu’il choisira : si le diplôme lui est délivré par l’autorité espagnole, alors l’équivalence lui sera accordée en France et dans l’Union Européenne en général.

Julien · 19 mars 2024 à 16 h 42 min

Bonjour, Ma compagne est Chilienne et elle dispose d’un diplôme de kiné au Chili. Elle a également pratiqué pendant 1 an au Chili son métier de kiné. Nous sommes actuellement en France depuis 10 mois, elle a acquis un bon niveau de Français et elle souhaiterait savoir comment travailler en France comme kiné ? Est-elle obligée de reprendre des études ? Existe-t-il un système d’équivalence lui permettant d’obtenir une reconnaissance de diplôme à travers un examen d’aptitude ou la réalisation de stages pratiques ? Merci d’avance pour votre aide et pour vos réponses. Bien Cordialement

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 31 min

    Bonjour Julien,
    Malheureusement il n’existe pas de convention bilatérale entre la France et le Chili à notre connaissance. Votre épouse doit donc recommencer ses études. Il peut-être intéressant pour elle de les faire en Espagne, dans sa langue maternelle, même si elle parle bien français.

JULIA · 20 mars 2024 à 18 h 00 min

Bonjour, je viens de recevoir mon certicifat EPC – CARTE PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE.Mais aparement ca ne veut pas dire que je puex deja travailler en France..
Qu est-ce que je dois faire maintnent pour pouvoir exercer ? J ai fais mes etudes en Pologne, ou je travail dans le metier deja depuis 4 ans..

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 33 min

    Bonjour Julia,
    Il vous faut demander l’équivalence de diplôme auprès du secrétariat de la commission de la région dans laquelle vous souhaitez exercer (vous trouverez la liste et les contacts ici : https://drdjscs.gouv.fr/)

Vlad Bogdan · 26 mars 2024 à 13 h 10 min

Bonjour, j’ai terminé la faculté de physiothérapie à Bucarest (Roumanie) en 2018. J’ai presque 6 ans d’expérience ininterrompue plus 3 ans de projet européen réalisé en parallèle. Après avoir terminé mes études, j’ai effectué 6 mois de volontariat en cardiologie en Roumanie et un autre stage d’un an en orthopédie ainsi que 13 participations à des conférences et formations. Malgré tout ce qui précède, j’ai été refusé par la commission en Ile de France, j’ai essayé de demander une carte professionnelle européenne. On m’a refusé sans premier stage de compensation ou autre, en précisant que le nombre d’heures de stage dans la faculté était de 182 heures, contrairement aux 1480 en France. Que puis-je faire ensuite ? puis-je postuler immédiatement à une autre commission ou faut-il qu’un an s’écoule ? J’aimerais postuler directement maintenant, pas via la carte EPC. J’ai été refusé le 14 mars 2024

    Sandrine Pinson · 18 avril 2024 à 18 h 37 min

    Bonjour Vlad, je comprends.
    Si le nombre d’heures de stage n’était pas suffisant, alors il vous faut réaliser des stages compensatoires dans des établissements agréé par l’ARS.

Sayouru · 22 avril 2024 à 13 h 45 min

Bonjour.
Je suis kinésithérapeute avec un diplôme marocain avec experience de 7 ans avec un diplôme DELF B2 en langue française. Je suis consciente que le Maroc n’étant pas dans l’Union Européenne, il est nécessaire de repasser les examens afin d’obtenir l’autorisation d’exercer en France, mais où est-ce que je peux faire la demande de passer ces examens et est-ce que des modules de compensation comme un stage et suffisant vu que j’ai de l’expérience.
Merci

    Sandrine Pinson · 23 mai 2024 à 16 h 06 min

    Bonjour Sayouru, il vous faut repasser l’ensemble du diplôme en suivant les cours dans un institut de l’Union Européenne.
    Les étudiants ayant validé 7 semestres de formation et ayant effectué la totalité des épreuves et des stages prévus pour la validation du 8e semestre peuvent se présenter au jury pour l’obtention du Diplôme d’Etat de Masseur-kinésithérapeute. Il faut également une formation Gestes et soins d’urgence de niveau 2 valide.

Lou · 3 juin 2024 à 16 h 40 min

Bonjour,
Merci pour cet article. Je suis française, mon copain est anglais, il a obtenu son diplôme dans une université anglaise en 2020, et nous vivons en Angleterre. Quelles sont ses options pour une reconnaissance de diplôme dans le cas où nous voudrions vivre en France (nous ne sommes ni mariés ni pacsés) ? Merci beaucoup pour votre aide.

    Sandrine Pinson · 5 juin 2024 à 1 h 53 min

    Bonjour Lou, malheureusement le Royaume-Uni étant sorti de l’Union Européenne, les diplômes de kinésithérapeutes obtenus là-bas ne sont plus reconnus par les États membres et dois donc recommencer ses études dans l’Union.
    Conformément aux articles 27 à 32 de l’arrêté du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute, vous avez la possibilité de solliciter une dispense partielle de scolarité, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection et dans la limite d’un quota. Votre copain doit adresser un dossier d’inscription à l’institut de formation de masso-kinésithérapie de son choix.
    À très vite sur Rempleo 🤞

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.